Accepter son corps post-partum

By  |  0 Comments

Ça fait exactement 3 mois que j’ai accouché. 3 mois que j’ai donné la vie à notre petite Abigaëlle après exactement 39,6 semaines de grossesse. Une grossesse qui n’a pas toujours été facile pour moi, pour notre couple, mais qui reste la plus belle aventure de ma vie puisque le résultat de cette aventure est le plus beau qui soit. Avec la grossesse vient les questions, les craintes, les hormones dans l’tapis, mais aussi les changements dans notre corps. Ce n’est pas toujours évident de vivre avec ces changements, de les accepter, malgré ce qu’ils représentent.

Enceinte, j’ai pris 60 livres. 60 livres c’est vraiment beaucoup quand on y pense. J’ai eu l’impression d’avoir littéralement gonflé comme un ballon. Malgré que j’ai aimé être enceinte, je n’ai pas aimé cette image de moi. C’est con, mais j’ai eu de la misère à regarder mon reflet dans le miroir quand je sortais du bain. Surtout qu’à partir de la 35e semaine j’ai commencé à avoir des vergetures. Mes fesses et mes cuisses en étaient complètement recouvertes. J’en ai eu que quelques-unes sur le ventre, mais j’ai eu de la misère à vivre avec ses changements dans mon corps. Je dois remercier mon homme qui n’a jamais cessé de me dire à qu’elle point il me trouvait belle, qu’il me trouvait rayonnante enceinte, puisque ça m’a aidé dans ce qui suit. (Sincèrement, messieurs les papas, n’oubliez pas de dire à votre femme comment vous les trouvez magnifiques enceintes, parce que des fois c’est juste de ça dont elles ont besoin pour se sentir bien quand, en plus, les hormones prennent le dessus.)

En effet, on parle toujours du ”Glow’‘ de grossesse, mais sincèrement je l’ai cherché en mautadine ce ”Glow’‘ là et je ne le trouvais pas. Je ne me trouvais pas belle, pas attirante, et vraiment pas rayonnante. C’est dur d’avoir cette image de soi. C’est difficile sur le moral et encore plus quand les derniers miles de grossesse sont difficiles comme ils l’ont été pour moi. J’avais de la difficulté à marcher à cause de ma symphise pubienne et dans mes dernières semaines c’est là où j’ai pris le plus de poids. Ma bedaine à doublé entre la 35 et 39e semaine, c’était assez incroyable haha.

Pendant que j’étais enceinte d’Abigaëlle, plusieurs me disaient qu’une fois que je l’aurai dans mes bras, il y a plusieurs détails que j’oublierais. Sincèrement, je n’y croyais pas vraiment parce que j’avais mal, je souffrais, je ne me sentais pas bien dans mon corps et j’avais qu’une envie: accoucher. Si vous m’avez suivi dans mes stories #LaVraieVie, vous savez de quoi je vous parle puisque j’ai toujours été très ouverte et j’ai toujours tout partagé sur ma grossesse et mes moments pas toujours faciles.

Croyez-moi, je n’ai jamais souffert autant que lors de l’accouchement, mais je recommencerais demain matin. Bon, je ne veux pas vous parler de mon accouchement puisque je vais vous en parler dans un autre article, mais je veux surtout vous dire que c’était vrai. C’est vrai qu’une fois que j’ai eu notre petite Abigaëlle dans mes bras, c’était le vide absolu. Juste elle, moi et Dany. J’étais dans une petite bulle. J’étais bien. Mieux que jamais. Comme si soudainement tout ça était tellement loin, alors que pas tellement. Je ne pensais même plus aux maux. Je ne pensais même plus à ma bedaine encore présente malgré l’accouchement. Je pensais juste à elle, à nous, à notre petit bonheur d’être enfin une famille.

Pendant ma grossesse, j’ai été incroyablement impressionné par le corps humain, par cette force qui nous habite, cette manière que notre corps a de fonctionner et de créer ainsi la vie. Notre petite Abigaëlle est littéralement le fruit de notre amour, à Dany et moi. Nous avons créé la plus belle des petites anges du monde et ça, y’a rien qui peut me rendre plus heureuse que d’avoir vécue cette aventure pour ensuite l’avoir dans mes bras.

Oui mon corps a changé, et il ne cesse de continuer à changer. Oui, après 3 mois post-partum j’ai encore mon p’tit mou de bedaine de grossesse et encore la moitié de mon poids de grossesse à perdre. Oui, après tout ce temps j’ai encore des vergetures très apparentes sur les fesses et les cuisses, mais quand je regarde notre petite amour dans les yeux, quand elle me fait des sourires et que je la vois s’émerveiller devant la vie, quand elle nous jase pendant des heures et nous démontre comment elle est forte en se tournant ou encore en se poussant pour se lever debout et même quand elle gigote toute la nuit parce qu’elle est heureuse et ne veut pas dormir, y’a rien qui me rend plus heureuse et fière d’être sa maman. Y’a rien qui me comble plus de bonheur que d’avoir eu cette chance de porter la vie, d’avoir créer cette amour, de l’avoir senti évoluer en moi. Y’a rien qui peut remplacer et/ou chambouler ce bonheur.

1912-17

En effet, les marques et les changements sur mon corps, sont le résultat du fruit de notre amour, sont le résultat d’avoir eu cette chance de la porter en moi et aujourd’hui de pouvoir la voir grandir et évoluer parmi nous. Ces marques représentent ses premiers dessins sur mon corps et c’est de cette manière qu’on les apprivoise et qu’on apprend à vivre avec ces changements et à aimer notre nouveau corps. Du moins, c’est ce qui fonctionne pour moi. Sans oublier mon homme qui ne cesse de me dire, une fois de plus, comment il me trouve magnifique puisque c’est ce corps, c’est mon corps qui lui a fait le cadeau de notre petite fille.

Par contre, je dois avouer qu’après avoir lu les articles de mon amie Léonie Pelletier sur son blog Roby & Cie, j’ai eu envie moi aussi d’essayer. J’ai eu envie moi aussi de m’offrir des soins à la Clinique Skins qui pourraient peut-être diminuer l’apparence de ces vergetures qui me gênent. Par contre, je savais très bien que ce n’est pas parce que ça a super bien fonctionné pour elle, que ce serait la même chose pour moi. Mais je me suis dis pourquoi pas essayer. Comme ce ne sont pas des traitements au laser, j’ai donc pu commencer les traitements alors qu’Abigaëlle avait à peine 1 mois et demie et ce même si j’allaite. Je n’ai vu aucun changement dans son comportement même si j’allaitais après mes traitements, puisque ça aurait pu à cause du drainage fait au corps, mais pour nous ça fonctionne super bien! Mes vergetures étaient encore très mauve, ce qui favorise les traitements puisque c’est lorsqu’elle sont très foncées qu’il est plus facile et efficace de tenter de les faire diminuer en longueur et en largeur.

1912-11

À la Clinique Skins, on a tout de suite bien pris soin de moi. C’est la technicienne Jenny qui s’occupe de me faire mes traitements depuis le début et après seulement 4 traitements on voyait déjà une différence ce qui démontre que je réponds bien aux dits traitements. J’avais justement fait un LIVE sur Instagram pour répondre à vos questions sur mes traitements. En fait, je combine le Lipomassage et le VenusFreeze ce qui vient favoriser un maximum de résultats. Suite à la grossesse, j’avais le corps plus ”mou”, donc le Lipomassage, grâce à ses rouleaux sur la peau et l’aspiration au centre, vient destocker, raffermir et resculpter le corps. En effet, le traitement repose sur une technologie et une méthodologie qui est le palper-rouler motorisé. De plus, le Lipomassage stimule les fibroblastes (raffermissement), décloisonne les amas graisseux (anti capitons) et augmente les échanges liquidiens (drainage). Tandis que le VenusFreeze est un traitement non invasif qui utilise la radiofréquence et les champs électromagnétiques pulsés pour corriger tous nos problèmes en même temps. Le traitement en soi vient comme agresser la peau pour ainsi lui faire produire du collagène pour régénérer la peau. Ce qui est très important, c’est qu’au départ ce ne sont pas des traitements pour traiter les vergetures, mais ils se sont rendu compte que de les combiner ça avait cette capacité d’aider à la diminuer jusqu’à en faire disparaître l’apparence. Justement, je vous invite fortement à vous rendre sur le blog de Léo en cliquant ICI pour voir l’impressionnant AVANT-APRÈS!

1912-19

Ce que j’aime beaucoup de ces traitements, c’est qu’ils ne sont pas du tout douloureux. En fait, pendant le Lipomassage, ce n’est pas rare que je finis par m’endormir puisque c’est mon moment à moi, sans bébé et ça me permet de vraiment me laisser-aller et profiter du moment. Pendant ce temps, mon corps travaille et moi je me repose pendant 50 minutes. Le VenusFreeze ne dure que 30 minutes et il est conseillé de prendre de 6 à 8 séances par zone. Pendant ce traitement, ce n’est pas douloureux, mais seulement chaud ce qui fait également du bien comme mes traitements sont l’hiver, ça vient seulement me réchauffer et encore là ça fait du bien, ça détend! Lorsque je vais faire mes traitements à la Clinique Skins, j’en profite pour tirer mon lait et laisser Abigaëlle avec papa, ce qui permet à maman de prendre du temps pour elle et de penser juste à elle pendant quelques instants pis maudine que ça fait du bien! Un p’tit arrêt pour me prendre un café avant les séances et maman est bien heureuse, quand elle revient à la maison, de retrouver ses amours alors qu’elle est toute détendue hihi.

Je n’ai pas encore terminé mon traitement, mais jusqu’à présent je suis satisfaite du résultat. Bien évidemment, c’est aussi une question de boire beaucoup d’eau, de bien manger, et de prendre soin de soi. Je combine donc le traitement à mon entraînement avec ma kinésiologue Justine qui me suit depuis ma grossesse. Ainsi, j’optimise les résultats puisque ça ne se fait pas seul, il faut prendre soin de soi si on veut raffermir notre corps et perdre notre poids de grossesse.

Bien évidemment, ce que j’ai trouvé très important, c’est d’être bien avec mon corps dès le départ puisque les résultats ne seront peut-être pas aussi impressionnant que Léonie. C’est comme la grossesse, nous la vivons toutes différemment, nous vivons toutes l’accouchement différemment, nos corps sont différents et réagissent différemment à tous ces changements. Il faut d’abord et avant tout être bien dans notre corps pour ne pas avoir de trop grandes attentes et ainsi être déçue et même découragée par la suite. Sincèrement, j’ivais au jour le jour et je suis très heureuse de constater que je réponds bien aux traitements et que je perds tranquillement ce poids de grossesse qui me dérange dans un sens, mais je suis consciente que les vergetures resteront à jamais des marques qui me rappelleront cette si belle aventure que nous a offert la vie: notre magnifique Abigaëlle. Mon corps est marqué par les premiers dessins de notre enfant, et ça y’a rien qui peut être plus significatif que ça pour rendre une maman fière de ce qu’elles représentent.

Merci à mon équipe parfaite composée des meilleurs: Romain Le Moellic et de Sébastien Sauvage, qui savent toujours me faire me sentir bien, me sentir belle et merci à Valérie Gay-Bessette de toujours si bien immortaliser chaque petit moment spécial de ma vie!

Lingerie par Blush Lingerie!

Chloé Dumont est une jeune rouquine qui se passionne par tout ce qui se rapporte à la mode et à la beauté. Également passionnée par les voyages, son but est de parcourir le monde et de vous faire découvrir les tendances qu'on y retrouve! Suivez-là également sur les réseaux sociaux afin de découvrir qu'elle sera sa prochaine destination! Êtes-vous prêt à faire partie du voyage?

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply